L'inactivité : une véritable pandémie

mercredi, 31. août 2016

L'inactivité : une véritable pandémie

De nos jours, être assis est considéré comme la maladie du 21e siècle. Cela est-ce vrai ? L’inactivité corporelle est-elle réellement si nocive ?

Il y a peu, les résultats d’une nouvelle méta-étude furent publiés. Des chercheurs ont ainsi analysées 16 études préalables avec les données d’un million d’individus. Les résultats n’ont rien d'enthousiasmant.

Les effets néfastes de l’inactivité physique

Selon cette nouvelle étude, l’inactivité corporelle, comme être assis pendant de longues périodes, serait aussi nocive pour la santé que le tabagisme. Elle entraînerait une réduction de la durée de vie, car elle serait synonyme de risque plus important de diabète, de cancer et de maladies cardiaques.

L’inactivité augmente dans notre société

Le manque de mouvement est en hausse sur l’ensemble du globe. Selon les statistiques du moment, nous passons actuellement 50 à 70% de notre journée en position assise. Cette valeur a même tendance à encore augmenter.

Cela n’a, en réalité, rien d’étonnant. Dans un monde et un contexte où l’automatisation prend de plus en plus d’importance, la part de travail manuel recule encore et toujours. Les tâches s’effectuent donc de manière assise. La passivité une fois le soir arrivé et le manque d’enthousiasme pour les activités sportives font le reste. Cela n’a donc également rien d’étonnant qu’un grand nombre d’arrêts maladies ont pu cause des douleurs dorsales. 

Les recommandations de l’OMS sont-elles insuffisantes ?

L’OMS recommande 2h30 d’activité par semaine. Cela permettrait de compenser les effets néfastes d’un mode de vie trop inactif. Mais cela est-il réellement suffisant. Une nouvelle étude présente d’autres résultats. Elle démontre que 2h30 de mobilité par semaine sont trop faibles. Elle recommande 1h d’activité physique par jour ! Cela compenserait les effets négatifs de 8 heures passées en position assise.

Mobilité ne signifie pas sport

Que tous ceux faisant les gros yeux en pensant qu’une heure de sport par jour n’est pas réaliste en raison d’un manque de temps soient rassurés. Nous parlons ici de mobilité, de mouvement. Cela ne signifie pas forcément sport. La marche rapide, travailler dans le jardin ou encore faire du vélo, sont des activités rentrant dans cette catégorie. Nous vous recommandons par exemple de faire une petite promenade pendant votre pause déjeuner, de ne pas prendre l’ascenseur pour monter à l’étage ou encore d’opter pour le vélo à la place du tramway. Une heure de mouvement par jour n’a finalement rien de sorcier.

Qu’attendez-vous ? Bougez et restez en pleine santé !