Les insomnies à la loupe

lundi, 25. juillet 2016

Les insomnies à la loupe

De plus en plus d’individus souffrent de troubles du sommeil. Le mode vie de la société actuelle y contribue. Nous allons passons à la loupe les principales causes de ce problème.

Le sommeil est essentiel. Sans lui, le corps ne peut pas fonctionner comme il devrait. On peut parler, au jour d’aujourd’hui, de véritable épidémie de l’insomnie. Environ 25% des individus souffre de troubles du sommeil. Cela provoque une performance physique et cérébrale réduite, et peut avoir des conséquences psychiques dans la mesure où un manque de sommeil est souvent synonyme de mauvaise humeur de stress.

Le corps se régénère grâce au sommeil et recharge ses réserves en énergie dans la mesure où il réduit l’activité de l’ensemble de ses fonctions. La pression artérielle baisse, la température corporelle se voit réduite, la respiration et le pouls ralentissent. Malheureusement, le mode de vie actuel n’est plus favorable à un parfait rechargement des batteries. Les insomnies n’ont jamais été aussi présentes qu’actuellement. Les facteurs sont nombreux, du stress, jusqu’au bruit, en passant par la lumière bleue.

Le bruit

C’est l’une des principales causes des insomnies. Cela concerne surtout celles et ceux vivant à proximité d’importants axes de communication. On pense pouvoir s’habituer à ce bruit, mais cela n’est que partiellement vrai. Le sommeil se retrouvera tout de même troublé si le bruit se révèle être trop important. La qualité du sommeil en souffre. La qualité est encore plus importante que sa durée. Sur le long terme, le bruit va faire augmenter des valeurs comme la pression artérielle et la sécrétion des hormones de stress. Le taux de mortalité est par ailleurs plus élevé chez les personnes exposées au bruit. Si vous faites partie de ces personnes, il semble nécessaire de trouver une solution.

La lumière bleue

La lumière bleue est émise par les appareils de technologie moderne comme les smartphones, les téléviseurs, les ordinateurs, etc. Cette lumière pose problème. Les chercheurs ont découvert  que l’oeil possède un système de cellules nerveuses qui a pour fonction de détecter cette lumière bleue. En plein jour, la lumière du soleil possède une grande part de lumière bleue. Celle-ci est reconnue par le corps comme un signal de lancement de sécrétion d’hormones de stress afin que celui-ci devienne actif et performant. Vers le soir, la lumière bleue se réduit pour faire place à des teintes rouges et jaunes. A ce moment là, notre organisme sécrète alors de la mélatonine qui favorise l’endormissement. Or, c’est exactement en soirée que nous activons cette lumière artificielle. Le cerveau se voit activé, ce qui va troubler l’ensemble de l’organisme. Le sommeil va être par conséquent troublé ainsi que la régénération. Ce procédé n’est certes pas si intense mais à tendance à s’accumuler avec le temps. Une mesure pour lutter contre ce problème serait par exemple d’installer des applications vous permettant de configurer vos appareils et d’adapter la luminosité de ceux-ci en fonction de l’heure et de la luminosité.

Le stress

Le stress est également un facteur influençant le sommeil. Il s’agit avant tout du stress chronique qui peut conduire à une réduction de la durée du sommeil ayant pour conséquence une récupération/régénération insuffisante qui va ainsi engendrer encore davantage de stress lié à une baisse du rendement et une plus forte irritabilité émotionnelle. C’est un véritable cercle vicieux. Il est ainsi recommandé d’éviter autant que possible les différents facteurs de stress. Malheureusement, à l’heure actuelle, cela semble compliqué car il existe d’innombrables facteurs et situations pouvant mener au stress. Autre solution : éliminer le stress en faisant du sport ou en pratiquant des activités relaxantes.

Les mauvaises habitudes

De nombreuses personnes possèdent des habitudes incompatibles avec le rythme naturel du corps. Le problème est que nous n’écoutons plus ce que notre corps nous dit. Par exemple, lorsque nous sommes fatigués, nous nous remettons d'aplomb à l’aide de caféine au lieu de faire une sieste. Le plus souvent, nous manquons de temps pour manger correctement et sainement pendant notre pause déjeuner. Le plat principal de la journée a donc souvent lieu en soirée. Les plats lourds ont tendance à faire baisser notre qualité de sommeil. L’activité physique avant le sommeil a également des conséquences sur le sommeil. Une activité corporelle stimule le système cardio-vasculaire alors qu’en soirée, les fonctions du corps sont censées se ralentir afin de mieux s’endormir. En plus de cela, se rajoute également un rythme de sommeil irrégulier, et le manque de rituels avant le sommeil. Ces facteurs semblent chacun relativement peu importants mais de la combinaison de ceux-ci dépendra la qualité de votre sommeil.