Le jeûne - une pause saine

mardi, 15. novembre 2016

Le jeûne - une pause saine

Le jeûne possède une tradition longue de plusieurs siècles. Différents types de jeûne se sont développés. Il existe par exemple le régime au jus, la cure de petit-lait etc et bien d’autres encore. La liste est très longue. Grossièrement, il est possible de différencier le jeûne religieux, du jeûne effectué pour sa propre santé. Un autre type de jeûne est celui-ci pratiqué après une maladie. Dans ce cas, celui-ci ne doit se faire que sous surveillance médicale.

Que signifie jeûner ?

Jeûner signifie tout simplement s’abstenir de consommer les aliments solides. Jeûner ne signifie donc pas ne rien manger, mais consommer peu et sous forme fluide.

Jeûner n’a rien d’inhabituel, contrairement aux idées reçues. C’est une pratique vieille de plusieurs siècles. Un approvisionnement constant en nourriture, afin de satisfaire durablement sa faim, est quelque chose de relativement récent. En réalité, le corps est davantage programmé pour faire face à des périodes de jeûnes que pour être suralimenté. Le nombre d’individus en surpoids le démontre.

Pour qui le jeûne est-il adapté ?

Le corps humain peut excellemment faire face à des périodes de jeûnes. Cela signifie que chaque personne adulte et en bonne santé, est en capacité de jeûner. Le jeûne n’est en revanche pas adapté aux personnes malades, aux enfants, aux adolescents, aux femmes enceintes ou encore aux femmes allaitantes. Ces personnes sont soit affaiblies, soit ont des besoins en nutriments élevés, ce qui n’est pas compatible avec un jeûne.

Pour les personnes dont le poids est insuffisant ou qui ont souffert de troubles de l’alimentation, il est également fortement déconseillé de jeûner. Dans ce cas, cela pourrait avoir une influence négative et être synonyme de rechute.

Que se passe-t-il dans notre organisme ?

Une fois l’absorption d’aliments réduite, le foie commencera, après environ 24 heures, à métaboliser les réserves en graisse du corps afin de les convertir en énergie. Pour que ce phénomène puisse avoir lieu, il est nécessaire de ne pas consommer plus de 500 kcal par jour. Le jeûne ne signifie dans ce cas là, en aucun cas, ne rien manger. Cela n’aurait que des effets négatifs à commencer par un recul de la masse musculaire.

Quels sont les effets du jeûne ?

Les effets sont variés mais toujours positifs. Cela est confirmé par de nombreuses études :

  • briser les mauvaises habitudes alimentaires : il arrive souvent, qu’après le jeûne, le sujet va éprouver une forme de dégoût pour les aliments malsains. En revanche, les plats végétariens et d’origine végétale vont avoir d’autant plus de goût.
  • une nouvelle prise de conscience concernant l’alimentation au quotidien.
  • on apprend, à nouveau, à écouter son corps.
  • le bien-être global va se retrouver stimulé.
  • l’humeur générale est meilleure. On se retrouve plus joyeux, les peurs s’éloignent.
  • les tensions disparaissent.
  • effet positif sur la flore intestinale.
  • jeûner est positif pour le métabolisme : la glycémie et le taux de cholestérol sont orientés à la baisse, la pression artérielle se normalise.
  • L’intestin est purifié. La digestion est synonyme de travail et de stress pour le corps. Une pause lui fait le plus grand bien.
  • Il est également possible, cela n’est pas encore scientifiquement prouvé, que, lors d’une période de jeûne, les protéines plus anciennes, stockées dans l’organisme, se voient dégradées.

La durée et la rupture du jeûne

En général, le jeûne dure entre 5 et 7 jours. Cette durée est optimale. Les jeûnes dépassant une semaine doivent, au préalable, être soumis à un avis médical !

La rupture du jeûne est également un moment très important. Il est essentiel de reprendre ses habitudes alimentaires de manière lente et progressive. Lors des trois premiers jours, il sera recommandé de s’abstenir de la consommation de viande et de saucisse, et de privilégier des aliments diététiques.

Est-il possible de perdre du poids grâce au jeûne ?

Attention, pour perdre du poids, le jeûne n’est que partiellement adapté. Naturellement, une perte de poids va être observé. En revanche, en reprenant ensuite à nouveau ses habitudes alimentaires, le poids va immédiatement repartir à la hausse.

Il est en revanche possible, comme “coup d’envoi” d’une phase de perte de poids. Un grand nombre d’individus s’alimentent ensuite de manière plus saine.

Si désormais, vous avez également envie de tester une cure de jeûne, un dernier conseil : informez-vous tout d’abord au préalable, sur le type de cure qui vous conviendra le mieux. Il en existe certaines qu’il est possible d’effectuer seul chez soi, à l’aide d’un livre, en revanche, il en existe d’autre qu’il sera davantage recommandé d’effectuer en groupe ou sous surveillance.

Il est également possible d’effectuer, une fois par semaine, un jour de jeûne, pendant lequel, se verra consommé uniquement du riz ou des fruits. Effectué régulièrement, cela n’aura que des effets positifs.